Mathieu Pesque

 

Musique classique ou musique new âge

Thumbnail Caption

La musique classique est la base de toutes les musiques. Il n’est pas question que de dire qu’elle est à l’origine de toutes les musiques. Ce serait un mensonge. Il s’agit plutôt d’affirmer que la bonne connaissance de la musique classique permet de mieux apprécier de nombreuses autres musiques et plus particulièrement la musique new âge. Après avoir été longtemps la musique de tous, la musique classique est petit à petit devenue la musique des “snoobs” au milieu du 20e. Elle continue à inspirer les grands musiciens, mais perd sa popularité auprès du grand public. Ils sont de plus en plus nombreux les jeunes qui sont même incapables de citer les noms de plus de trois ou quatre auteurs classiques.

Une musique qui inspire contre une musique qui détend

Cependant, aussi surprenant que cela puisse être, un autre type de musique gagnait parallèlement le terrain, la musique new âge. Cela est surprenant parce que la musique new âge a quelques points communs avec la musique classique. C’est une musique calme, à la limite reposante que l’on peut écouter sans arrêt quel que soit son état d’esprit. Mais pourquoi est-elle parvenir à séduire les jeunes de l’époque, et même aujourd’hui ? Ce succès est certainement dû à son universalité.

La musique classique est une musique typique européenne. Bien qu’elle se soit inspirée et s’inspire encore parfois des musiques d’ailleurs, elle reste malgré européenne. La musique New Age, quant à elle, prend tout ce qu’il y a de mieux un peu partout. On y trouve des traits de musique classique, de musique traditionnelle asiatique, amérindienne et africaine. Par ailleurs, elle ne demande pas à être comprise.

La musique classique...

Thumbnail Caption

Elle invite simplement au repos et à la détente. La musique classique n’est pas toujours facile à comprendre, car les auteurs n’hésitaient et n’hésitent pas jusqu’à ce jour à l’employer comme vecteur de nombreux messages. Observera-t-on la même tendance dans le futur, progression d’un côté et régression de l’autre. Pas forcément ! Tout dépendra des goûts des générations futures.